Qui sommes-nous ?

Dans le foisonnement du crowdfunding, le financement participatif des entreprises présente des caractéristiques intrinsèques : analyse qualitative et quantitative des sociétés en recherche de fonds, valorisation financière, émission de titres financiers, exécution et transmission d’ordres, animation ou gestion d’investisseurs actionnaires, dans un contexte réglementaire très régulé.

Ces spécificités ont conduit à la création de l’AFIP.

Force de propositions dans le cadre des modifications réglementaires impératives pour l’émergence de la finance participative en France, l’AFIP a pour objectif de fédérer les acteurs du crowdfunding dédiés au financement des entreprises.

L’AFIP se veut un lieu d’échanges, d’expérimentation, de propositions permettant le développement et l’évolution de cette nouvelle industrie de la finance participative, véritable vague de fond(s) au profit des jeunes entreprises et des PME, créatrices de richesses et d’emplois de proximité.

Les missions de l’AFIP

  • Promouvoir la finance participative en fonds propres en France et en Europe comme produit d’investissement alternatif pour les particuliers et comme source complémentaire de financement pour les entreprises en croissance.
  • Fédérer tous les acteurs du financement participatif en fonds propres et quasi fonds propres.
  • Représenter les plateformes de financement participatif en fonds propres auprès des pouvoirs publics, des dirigeants d’entreprises et des acteurs du financement des entreprises (investisseurs individuels, réseaux de Business Angels, investisseurs institutionnels, etc.) et en favoriser les échanges.
  • Participer à la rédaction des règles de bonne conduite de la finance participative en fonds propres et veiller au respect par ses membres de sa bonne application.
  • Contribuer activement aux réflexions de place sur les mesures destinées à renforcer la dynamique du financement participatif dédié aux entreprises, et notamment sur les évolutions du cadre législatif et réglementaire, tant au niveau français qu’européen.
  • Entreprendre toute action de nature à favoriser le financement des TPE et PME en croissance et, de manière générale, contribuer à l’amélioration du financement de l’économie et de l’entrepreneuriat.